Bien le dire pour bien l’écrire

écriture.jpg

Qui n’a jamais entendu dire quelque chose de ce type : « Non, mais ça doit au moins couter cent z’euros ce truc ! » ?

Oui, il est possible faire des erreurs d’orthographe orales. Ce n’est pas à blâmer, c’est éventuellement à corriger gentiment ou à laisser passer (selon le contexte).

À l’inverse, une bonne prononciation permet de s’affranchir de bien des erreurs à l’écrit. Par exemple, si je dis que « je prendrai (son é fermé) un petit-déjeuner », je n’ai aucun doute là-dessus. En revanche, « je prendrais (son è ouvert) un petit-déjeuner », indique que je suis encore dans l’expectative. Dans le premier cas, ma détermination exige un futur de l’indicatif alors que dans le second, le doute demande à utiliser le conditionnel. Le sens est différent à l’oral tout autant qu’à l’écrit.

Malheureusement, certains s’amusent à piéger quelques mots sans aucune raison, comme s’il était besoin de rajouter de la complexité à notre langue. Comme le souligne joyeusement un célèbre Américain à Paris, Sebastian Marx : « la langue française n’a pas été créée par des linguistes mais par des artistes de l’expressionnisme abstrait : hummm, je prends un E… et un A… et un U… et je prononce Oooo… Après je mets X, mais je ne le prononce pas… ».

Prenons justement le petit-déjeuner, composé de 5 syllabes dont « jeu ». Aucun doute sur sa prononciation, l’assemblage « EU » se prononce comme dans « heureux », « apeuré », « keuss » (oui, même le verlan le prononce correctement). Alors pourquoi est-ce que les Parisiennes et Parisiens de mon entourage s’acharnent à vouloir un « petit-déj’ner » laissant entendre que ce mot s’écrirait « petit-déjener » ? Le mot « décevant » subit la même ablation avec un « déz’vant » comme s’il s’orthographiait « désevant ».

Si elles ne sont pas les seules raisons des difficultés orthographiques actuelles, ces fautes de prononciations en font partie. Alors, à défaut d’une orthographe parfaitement maitrisée, essayons au moins de ne pas faire d’erreur à l’oral lorsqu’on n’en ferait pas à l’écrit !

 

Recherches populaires : Formation professionnelle Nancy
Remonter